Historique

logo MSL

  • Mercredi 7 juin 2017 : Retour du voyage du Jumelage du 25 avril au 2 mai 2017 (Messe maronite, nouvelles du Liban et témoignages, taboulé libanais)

  • Vendredi 24 février 2017 : Soirée pour les Chrétiens d’Orient

Eglise Sainte Jeanne d’Arc de Versailles (Gare Rive Droite)

Avec la présence de personnalités Orientales dont Monseigneur Gemayel, évêque en charge de l’Eparchie Maronite pour l’Europe.

Voir ci-dessous la lettre des Carmélites d’Alep sur la situation réelle en Syrie en décembre 2016

  • Voyage du JUMELAGE : 25 Avril au 2 Mai 2017:

OUVERT à TOUS :

A la rencontre de nos partenaires libanais, Saint Vincent de Paul et l’Ildes,  de responsables du Jumelage entre la paroisse Sainte Jeanne d’Arc de Versailles et le diocèse de Tyr et de familles parrainées .

Photo du Voyage de 2016

Eglise El Qaouza avec soeur Béatrice Mauger

Groupe de participants au voyage de 2016 avec Monseigneur Aumonier et le père Péteul curé de Sainte Jeanne d’Arc de Versailles

  • Samedi 10 décembre 2016 et dimanche 11 décembre : Vente d’huile d’olive et de bougies aux sorties des messes de Sainte Jeanne d’Arc de Versailles et de Saint Joseph.

Le « Comité Liban  » remercie très chaleureusement les paroissiens de Sainte Jeanne d’Arc , de Saint Joseph et de Montesson pour leur grande générosité  dans l’achat des bougies et de l’huile .

 – La vente des bougies a permis d’envoyer 1 000 € à Saint Vincent pour l’achat de chaussures pour des enfants de familles en détresse, et 1 600 € au Carmel d’Alep.

– C’est une très grande réussite pour l’huile, avec la vente de 1 500 bouteilles ! Le solde de 100 bouteilles a été acheté par les paroissiens de Montesson.

 

Bouteille et cartons d’huile  « St Sauveur  » « El Awali »

Cette huile d’olive vient directement de Bissri au Sud Liban .

Cette vente permet de soutenir les oléiculteurs de la région de Jezzine.

  • Samedi 26 novembre 2016 : Marché de Noël de la paroisse Notre Dame de Montesson
  • Lieu: Parc de Sophoras à MontessonVente d’objets et de produits au profit de l’école de Ghébaleh , ville près de Chahtoul où la paroisse soutient un projet de culture de Zaatar (plante aromatique).
  • Venue du père Kambar le 29 et 30 octobre 2016 à la paroisse Sainte Jeanne d’Arc:

Le père Kambar est le secrétaire du Jumelage de la paroisse Sainte Jeanne d’Arc avec le diocèse de Tyr.      Il a assuré les homélies des messes de ces deux jours, suivies de déjeuners et diners avec le père Péteul , des paroissiens et le Comité Liban.

dejeuner-avec-le-pere-kambar-et-le-pere-peteulDéjeuner avec le père Kambar et le Père Péteul au presbytère

  • Témoignage de retour du Liban de Monseigneur Aumonier , Evêque de Versailles , vendredi 20 mai 2016:

Compte-rendu de la  Mission 2016 au Liban de Mgr Aumonier

Rencontre au Liban de Mgr Aumonier dans le cadre du Jumelage avec le diocèse de Tyr.

Mgr Aumonier Liban mai 2016

Mgr Hage Archevêque Maronite de Tyr entouré de Mgr Aumonier Evêque de Versailles et Mgr Abras, évêque grec catholique

Faire découvrir le Diocèse de Tyr au Sud Liban à Mgr Aumonier, évêque du diocèse de Versailles, tel était le but de cette Mission 2016.

L’ont accompagné durant ce pèlerinage, Mgr Gollnisch directeur de l’Oeuvre  d’Orient, le Père Péteul, curé de la paroisse Ste Jeanne d’Arc à qui le Jumelage a été confié, des représentants du Comité Liban de la paroisse et des responsables de l’association Missions Solidarité Liban qui soutient le Jumelage. Cinq jours intenses où nous avons pu prendre conscience du « miracle libanais ».

 

présidente nationale de Saint VincentMme Ella Bitar présidente nationale de Saint Vincent de Paul

Dès notre arrivée, Mme Ella Bitar , Présidente nationale de St Vincent de Paul, nous expliquait le drame que vit le Liban avec son million et demi de réfugiés syriens dont 95% sont musulmans sunnites, les 500 mille palestiniens, et les Irakiens…La grande inquiétude des Chrétiens est d’être balayé par un raz de marée musulman. Mais cela n’empêche pas St Vincent de s’occuper de tous les réfugiés : leur dispensaire est débordé et la cuisine aurait besoin d’équipements plus importants pour pouvoir répondre aux besoins chaque jour plus nombreux.

Les Orthodoxes fêtant Pâques, nous avons profité des jours fériés pour traverser Beyrouth rapidement, sans les fameux embouteillages, et arriver dans le Sud à Tyr où nous attendait Mgr Chucrallah-Nabil El Hage, archevêque maronite de ce diocèse.

Accueil chaleureux et magnifique ; visite des vestiges romains avec Mgr Charbel curé de la cathédrale Notre-Dame de la Mer et du Père Kambar, secrétaire du Jumelage ; déjeuner à la Libanaise en présence d’une cinquantaine de personnes dont l’ évêque grec catholique Mgr Michel Abras, l’Imam, le général en chef de la Finul (habitant St Cyr l’école !), et de religieuses proches de l’Archevêché ; la directrice de l’école St Joseph de l’Apparition, Sœur Rima Rantissi, a pu nous dire combien elle était heureuse d’être jumelée avec le collège Ste Anne de Montesson : son établissement est au bord de la fermeture car les élèves sont des enfants de pécheurs qui vivent dans une très grande précarité et ne peuvent payer les scolarités.

La découverte du diocèse s’est poursuivie avec la visite des villages de :

* Qaouza

Eglise El Qaouza avec soeur Béatrice Mauger Eglise El Qaouza avec soeur Béatrice Mauger

Qaouza où le jumelage a pu financer des plants de Zaatar (origan), donner du travail à 4 familles et leur permettre de rester dans leur village. Sœur Béatrice Mauger, devenue Ermite de la Paix sur les hauteurs de ce même village, a beaucoup participé à la mise en place de ce projet.

* Ain Ebel

Soeur Joséphine Nasr , directrice des Saints Coeurs du collège Ain Ebel, en lien avec le collège Blanche de Castille

Soeur Joséphine Nasr, directrice du collège des Saints Coeurs d’Ain Ebel , en lien avec le collège Blanche de Castille de Versailles

Ain Ebel avec la rencontre de la directrice des Saints Cœurs, Sœur Joséphine Nasr, en lien avec le collège Blanche de Castille : le courrier d’une classe de 4° confié par cet établissement a été remis en mains propres. Pendant ce temps, une partie du groupe a pu visiter quelques familles parrainées par Missions Solidarité Liban grâce à son partenaire, une équipe de St Vincent de Paul, qui les prend en charge. Rencontre chargée d’émotion devant les besoins de ces familles démunies mais ayant une foi chevillée au corps : la famille Hanna Salameh Haddad n° 5 parrainée par les Saint-Martin a un grand besoin de soutien pour le financement des médicaments des parents malades, et pour les scolarités des enfants.

* Debel :

Ecole St Joseph de Debel jumelée avec école St Symphorien

Ecole Saint Joseph de Debel jumelée avec l’école Saint Symphorien de Versailles

Debel : rencontre de Sœur Gérard, directrice de l’école St Joseph jumelée avec l’école St Symphorien de Versailles ; remise du courrier versaillais de chaque classe (huit grosses enveloppes !)   Et échange pour développer les relations entre écoles françaises et libanaises. Mme Chantal Courtois, ancienne directrice d’école, va se charger de développer et enrichir ces jumelages d’écoles.

Egalement dans ce village, visite de familles parrainées par Missions Solidarité Liban : Terese Younel parrainée par Mr et Mme de Cacqueray ; veuve depuis 4 ans avec 5 enfants, et qui habite chez ses beaux-parents : grand besoin pour scolariser ses enfants.

 

Autre école jumelée:

St Joseph de l'apparition jumelée avec MontessonEcole Saint Joseph de l’Apparition de Tyr jumelée avec la paroisse de Montesson

* Rmeich : dans ce village chacun a pu rencontrer une famille parrainée ; Mgr Aumonier s’est entretenu avec la famille Toni Saïd Mansour n° 64, parrainée par Mr et Mme Schürr. La mère Anissa , blessée pendant la guerre avec Israël, a besoin de médicaments et le Père a un travail journalier sans couverture sociale ; ils ont 3 filles handicapées mentales. Une familles très démunie avec une habitation délabrée.

famille-du-sud-libanFamille parrainée du Sud Liban

* Klaya

réfugiés irakiens Klaya, soutenus par MSL

Mgr Aumonier et Mgr Hage avec des Réfugiés Irakiens de Klaya soutenus par M.S.L.

Le village de Klaya nous attendait le lendemain, après une nuit au monastère maronite de l’Annonciation ;  impressionnant de longer  la frontière israélienne matérialisée par un grillage de fil de fer barbelé et une route parfaitement ratissée coté israélien et de croiser les blindés de la Finul qui permettent à cette région de vivre dans un certain calme. La Paroisse St Georges et son curé nous ont expliqué que ce village avait été protégé pendant la guerre à deux reprises et ce grâce à la protection de son saint patron. Le groupe s’est divisé en trois pour rencontrer : Sœur Raymonda, directrice de la petite école St Georges, et ses élèves ;    Le Père Péteul et Mr de Vérot responsable des projets pour MSL, ont réfléchi avec le Père Kambar aux petits micro-projets envisageables ; Mgr Hage a emmené Mgr Aumonier et C. de Raimond rencontrer les réfugiés irakiens : 50 familles ont été accueillies dans ce petit village déshérité, une solidarité qui leur fait dire que ce sont de « vrais chrétiens  » ; ils nous ont raconté leur drame , la vie qui bascule un soir où il faut tout quitter car Daesch arrive ; la fuite éperdue pendant 8 heures pour arriver à Erbil où les Kurdes leur demandent de renier leur identité pour devenir des leur ; la décision de repartir pour la frontière turque où ils trouvent une communauté Chaldéenne et ont enfin de quoi se nourrir après 2 jours d’errance et de danger. La vente des bijoux, les petits boulots et l’aide d’association leur permettent d’acheter visas et billets d’avion. Ils attendent maintenant de pouvoir partir pour l’Australie. En attendant, le père travaille comme aide mécanicien (300$ par mois).

Le soutien du Jumelage pour les paniers repas de Mgr Hage ou les aides ponctuelles à ces familles irakiennes, sont particulièrement appréciés.

Après toutes ces rencontres de terrain, le soir les Responsables de l’ILDES, partenaire de MSL, avec une journaliste de l’Orient le Jour, Scarlet Haddad, nous ont parlé de la situation politique du Liban qui doit affronter une grave crise économique renforcée par la présence des réfugiés : Une augmentation du chômage des Libanais qui est passée de 10% en 2009 à 20% en 2015. Les familles s’endettent pour pouvoir acheter les produits de première nécessité et les médicaments ; sans oublier que les personnes sans travail n’ont pas d’assurance médicale. Le seul point positif est la tenue d’élections municipales ; c’est le 1er scrutin national organisé depuis 2010 dans un pays sans Président depuis deux ans et sans nouveau Parlement depuis 2009, l’actuel ayant prolongé son mandat à deux reprises et étant paralysé par des divisions politiques exacerbées par la guerre en Syrie. La grande question reste donc la fin de la guerre en Syrie et l’organisation du retour des déplacés.

Une rencontre éclair pas comme les autres qui demande à revenir plus longuement pour mieux écouter et prendre le temps de remercier comme nous a dit le Père Jean, ancien Ermite, rencontré au monastère St Antoine, dans la vallée de la Kadisha. Le comité de Jumelage repart avec de nouvelles demandes de parrainages, les familles étant de plus en plus fragilisées par la situation très instable du pays et surtout n’arrivant plus à payer la scolarité des enfants ; certaines n’envoient plus leurs enfants à l’école. Des micros-projets sont à l’étude à l’exemple de celui de la paroisse de Montesson qui a pu financer  des plantations de Zaatar au village de Chahtoul afin de relancer l’activité dans ce village et soutenir un foyer de personnes âgées. La mobilisation de cette paroisse a permis le lancement du projet. N’oublions pas le Père Nasrallah au village de Kaa, au nord-est, à la frontière syrienne : la pompe du puits principal a brûlé et doit être remplacée, une urgence pour ce village débordée par les réfugiés syriens.

responsables ILDES et père Nasralla curé de KaaResponsables de l’ILDES et le père Nasralla , curé de Kaa

Le cardinal Raï nous a reçus à déjeuner au Patriarcat de Bkerké ; Il nous a précisé que la guerre en Syrie était un affrontement entre les deux grandes puissances, Arabie Saoudite (Sunnite) et Iran (Chiite), pour avoir un accès à la mer. Leurs Alliés y ont aussi leurs intérêts.

L’élection au Liban est liée à l’issue de  cette guerre, et il ne faut pas oublier l’importance de l’état libanais qui garantit à chacun une vraie liberté de croyance : l’identité de chacun est respectée.

A chacun de nous maintenant d’aider les Chrétiens à rester sur leur terre et particulièrement les Libanais qui accueillent largement tous les déplacés,  afin qu’ils ne disparaissent pas dans la tourmente de ce Proche Orient dévasté.

«  Le Liban est plus qu’un pays, c’est un message de liberté et un exemple de pluralisme pour l’Orient comme pour l’Occident. » St Jean-Paul II Faisons en sorte que ce « message » perdure. Secourons les chrétiens du Liban ; ils comptent particulièrement sur nous. Français, ne les décevons pas !

Caroline de Raimond

 

  • Veillée de prière pour les Chrétiens d’Orient  du 18 février 2016:

Ce fût une  très belle veillée de prière avec des témoignages très émouvants de familles syriennes, irakiennes et libanaises.

Le Comité Liban remercie chaleureusement tous les paroissiens pour leur participation , et leur grande générosité :

Selon leurs désirs nous avons pu attribuer:

  1. Pour les frères maristes d’Alep : 2 050 €
  2. Pour les réfugiés Irakiens du Sud Liban : 1 250 €
  3. Pour le Père Nasrallah au Nord Liban, à la frontière syrienne : 890 €

En outre neuf demandes de parrainages vont pouvoir soutenir des familles du village de Klaya au Sud Liban à la frontière israélienne. Ce village a accueilli 50 familles réfugiées irakiennes , ce qui pèse lourdement sur les libanais.

Après le cri de Mgr Jean-Bart (évêque d’Alep) , lancé dans la Cathédrale Notre Dame de Paris, nous devons plus que jamais intensifier notre prière pour que cette guerre effroyable au Proche Orient cesse.

Archevêché de Tyr

Jeudi 18 février 2016 à 20h30

Eglise Sainte Jeanne d’Arc de Versailles (Gare Rive Droite)

  • Soirée pour les chrétiens d’Orient du 16 février 2016 à la paroisse de Montesson:

Présentation et historique des différentes communautés chrétiennes, de la situation politique et économique du Liban , et du projet agricole de Chahtoul pris en charge par la paroisse.

Suite à cette réunion, la Paroisse a réussi très rapidement à collecter les sommes nécessaires au lancement de ce projet de plantations agricoles à « Chahtoul »au Mont Liban.

Un très grand merci de la part du Comité Liban pour cette formidable mobilisation et générosité des paroissiens de Montesson.

 

  • Messe en « rite maronite » (Rite des Maronites, Chrétiens du Liban)

Samedi 13 février 2016 à 18h30

Paroisse de Montesson